02/08/2010

Journal de voyage... 5ème jour

5ème jour : Mercredi 7 juillet 2010.

C'est le moment de quitter Conakry.  Pas trop de regrets de quitter la cohue grouillante de la ville pour gagner l'intérieur du pays.

Nous voulons partir à 7h00.  6h30, chargement de la voiture.  Pour laisser un espace agréable dans la cabine, nous plaçons un maximum de bagages sur le toit !

1. chargement.JPG
2. chargement.JPG
3. chargement.JPG
La sortie de Conakry est un peu longue, beaucoup de trafic.  Le passage du km 36, le grand barrage militaro-policier de la sortie de Conakry se passe sans encombre.  Nous ne sommes même pas contrôlés !  Petit à petit, les véhicules se font plus rares, nous sommes bien dans l'intérieur du pays.
1. routes.JPG
Plein de nouvelles impressions, de nouvelles images.  Les premières heures, les appareils photos crépitent sans relâche !
3. routes.JPG
4. routes.JPG
Pendant les 300 premiers kilomètres, la route est relativement bonne. 8. routes.JPG
Puis petit à petit, la situation se dégrade.  Le goudron montre de plus en plus de zone abîmées.  Ce n'est que le début de la saison des pluies, les routes ne sont pas encore dégradées au point d'empêcher le passage, mais la progression se fait de plus en plus lentement.
5. routes.JPG
6. routes.JPG
De temps en temps, il faut resserrer les cordes que les chaos de la route ont mis fortement à contribution...
pause.JPG
9. routes.JPG
10. routes.JPG
11. routes.JPG
Bonne ambiance dans la voiture, même si les cris et les rires commencent à faire place à une douce torpeur...
12. routes ds la voiture.JPG
2. Dodo.JPG
13. routes.JPG
Pause fruits !!
Pause fruit 1.JPG
Pause fruit 2.JPG
Pause fruit 3.JPG
Pause fruit 4.JPG
Une rizière le long de la route...
rizière.JPG
Quelques heures plus tard, une nouvelle pause avec cette fois un gros plat de riz.  Les observateurs avertis auront constaté que c'est une sauce feuille de manioc.
repas 1.JPG
repas 2.JPG
enfant.JPG
Les trous dans la route ne deviennent pas plus rares.  Les 180 km du tronçon Mamou - Faranah sont particulièrement pénibles.  On ne peut accélérer que sur quelques centaines de mètres avant de devoir ralentir pour une série de nids de poule (les poules doivent être bien grosses dans ce pays !)
14. routes trous.JPG
15. routes trous.JPG
Le soleil est proche du couchant lorsque nous arrivons à Faranah.  Mais nous ne sommes pas au bout de nos peines puisque 130 km nous séparent encore de Kissidougou, notre destination pour aujourd'hui.  La route de nuit est pénible.  Beaucoup de voiture n'ont pas de phare et si elles en ont, ils sont très mal réglés...
15. routes.JPG
C'est peu après 21h que nous arrivons à Kissidougou, fatigués par les 14h de route, mais les yeux remplis de toutes les images de la journée.

21:03 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

J'étais à découvrir ce site . Je veux à vous remercier pour votre pour ceux time juste pour cette fantastique lire! J'ai vraiment apprécié aimé chaque peu et i ont également vous signet A voir nouveau stuff sur votre Site.

Écrit par : Jeffery | 09/07/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.