05/08/2010

Journal de voyage... 7ème jour

7ème jour : Vendredi 9 juillet 2010.

Nous quittons aujourd'hui Kissidougou après une riche escale.  Notre destination est Macenta, à 180km vers le Sud.  Macenta, et le projet ProEspoir, est le but de notre voyage.

Mais avant toute chose, les bagages sur le toit Langue tirée, comme d'hab.

départ de Kissi.JPG
Dans un premier temps, un peu plus de 80km sur de goudron défoncé.
ancienne route.JPG
Comme pendant le voyage entre Conakry et Kissidougou, il y a rarement assez de goudron pour prendre de la vitesse. Si toute fois c'est possible pendant quelques centaines de mètres, il faut bien vite enfoncer la pédale de frein sous peine de se faire sérieusement secouer dans une série de trous.

 

route pourrie 3.JPG

Des enfants "travaillent" à réparer les trous de la route. En fait, ils rebouchent symboliquement un trou, espérant que les usagers de la route de passage leur laissent un ou deux billets. Mais il y a fort à parier qu'une fois la voiture passée, ils vident le trou pour pouvoir mieux le reboucher au passage de la prochaine voiture...  Business is business....

 

route pourrie 2.JPG

C'est la saison des pluies et les bourbiers commencent à se creuser.  Dans quelques semaines, ce seront de véritables pièges.

route pourrie.JPG
Le long de la route, un marché vide ! ... ce n'est pas le jour du marché.
marché de Yendé.JPG
Une 505 familiale bien rentabilisée !
route pourrie 4.JPG
En quittant Kissidougou, nous quittons une région de savane pour, vers Macenta, entrer dans la forêt tropicale. Mais la déforestation n'épargne pas la Guinée.  Actuellement, même dans la région de Macenta, il n'y a plus que quelques sites de forêt tropicale primaire.  Le reste est une forêt de plus en plus clairsemée.
Voici quelques photos prises le long de la route.
sur la route 1.JPG
La montage proche du village de Yendè.
montagne de Yendé 1.JPG
montagne de Yendé 2.JPG
Le paysage se fait de plus en plus vallonné.
sur la route 2.JPG
Peu avant Guéckédou, le passage d'un fleuve...
rivière.JPG
Nous faisons escale à Guéckédou, le temps d'avaler quoi... mais un plat de riz, bien sûr !
Et nous reprenons la route.  Cela fait plus de 4 heures que nous avons quitté Kissidougou, mais nous n'avons fait guère plus de 100km, mais surprise !  Tout à coup, un goudron tout neuf apparaît devant nous.  Ce goudron paraît un peu déplacé, alors que nous venons de faire tous ces kilomètres sur une route défoncée.
nouvelle route 1.JPG
Incroyable !  Des tas de signes plus ou moins étranges sont peints sur la route !

nouvelle route 3.JPG
Même des passages pour piéton. Presqu'un choc culturel...nouvelle route 2.JPG
En fin d'après-midi, après un voyage sans encombre, nous arrivons à Macenta. Nous sommes reçu par Stefan et Rahel.  Stefan est médecin et responsable du projet. Rahel est infirmière et travaille plus particulièrement parmi les malades de la tuberculose et du SIDA.
Nous nous installons. Les filles dans une grande maison, tandis qu'Eric reçoit une chambre chez Rahel et Stefan.
Mais c'est l'heure du souper et nos amis nous accueillent à leur table.
souper Strahm 1.JPG
Pour un excellent repas...
souper Strahm 2.JPG
Déjà au soir de cette nouvelle journée bien remplie.

Alors à demain pour vous raconter notre première journée à Macenta...

20:37 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

pourquoi pas:)

Écrit par : FrirwaySpoppy | 31/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.